Albani ordone aux palestiniens de donner la Palestine à Israel

Publié le par salafya1

Fatwa de Albani disant au Palestinien de quitter la Palestine

كلام الالباني راس الوهابية في وجوب خروج اهل فلسطين

http://img49.imageshack.us/img49/1515/albanipalesgs2.jpg






Sheikh al-Bouti - réponse au sheikh al-Albani sur la Palestine

Nasir ad-Din al-Albani, considéré par les salafis comme l'un des principaux savants de leur groupe, a publié une fatwa il y a quelques années disant que tous les musulmans de Palestine, du sud du Liban et du plateau du Golan devaient quitter en masse leur terre et aller autre part. L'argument qu'il avançait était qu'une terre musulmane occupée par des non-musulmans devenait par conséquent une terre non-musulmane. Ainsi, il est interdit à tout musulman de continuer à y vivre.
Quand certaines personnes lui ont dit, ironiquement, qu'aucun pays au monde, pas même l'Arabie Saoudite, n'accepterait d'accueillir la nation palestinienne dans sa totalité, il répondit : « Ils pourraient essayer d'aller au Soudan, peut-être qu'on les y accueillerait ! ».
Ce qui suit est une des réponses du sheikh al-Buti à al-Albani. Sheikh al-Buti est un des principaux savants de Syrie :

[Extrait du livre "Le jihad en islam" (Al-Jihad fil Islam: Kayfa Nafhamuhu wa Kayfa Numarisuhu), du Dr. Muhammad Sa'id Ramadan al-Buti, 2nd édition, Dar al-Fikr, Damas, Syrie, 1997.]

Sheikh Nasir ad-Din al-Albani a choqué les gens, il y a de ça plusieurs mois, avec une fatwa bizarre, éloignée à une distance extrême des préceptes de la Shari'ah islamique, et en contradiction la plus totale avec les principes et les règles de la religion.
Il a déclaré publiquement, et devant de nombreux témoins, que tous les musulmans dans les territoires occupés et les palestiniens y demeurant encore étaient obligés de quitter totalement le pays et de le laisser aux juifs, qui l'ont transformé (selon lui), après leur colonisation, en une Dar al-Kufr !
Si ce n'était la transmission en masse de la nouvelle, et les cassettes audios avec la voix du sheikh parlant de ce sujet, je ne serais jamais parvenu à y croire!
Ceci parce que le plus modeste étudiant en sciences islamiques sait que ce qui est établi dans toutes les sources de la Shari'a islamique, est que la Dar al-Islam reste, juridiquement, une Dar al-Islam jusqu'au jour de la Résurrection peu importe jusqu'à quel degré les kufar, ou les ennemis, sont allés afin d'y répandre la corruption. Et c'est une obligation pour les musulmans d'endosser la responsabilité de la nettoyer de la souillure et de l'agression. Et concernant l'opinion d'Abu Hanifa qui était d'avis de la possibilité d'un retour de la Dar al-Islam en une Dar al-Kufr, il y a mis comme conditions que les sha'air islamiques n'y existent plus, et qu'ils soient remplacés par les lois du Kufr ; qu'aucun musulman ou dhimmi [citoyen non-musulman] n'y demeure en sécurité avec la sécurité islamique originelle ; et qu'une Dar al-Kufr ou une Dar al-Harb lui soit limitrophe. Il est bien connu qu'aucune de ces trois condition n'existe dans la terre occupée, puisque les sha'air de l'Islam y sont encore publiquement existants, les musulmans y bénéficient de la sécurité islamique originelle, et il n'y a à ce jour aucune Dar al-Kufr ou Dar al-Harb aux confins de cette terre occupée.
Mais le sheikh, qui se considère comme le plus grand muhaddith de notre temps, a violé ce consensus (ijma) juridique dont il n'avait aucune connaissance. Puis il a annoncé aux gens, avec l'approbation d'Israël, que la Palestine avait été convertie en une Dar al-Kufr et une Dar al-Harb. Par conséquent, il est obligatoire pour tous ses propriétaires et ses citoyens musulmans de l'abandonner !
Et ce qu'il y a de plus étrange dans tout cela est que ce sheikh suspect (ash-shaykh al-mashbuh) est resté silencieux durant toutes ces longues années avant de prononcer cette fatwa. Aucun incident parmi la longue série d'évènements amers qui ont été infligés à cette terre et à son peuple ne le lui a rappelé. Jusqu'à ce que la lumière de l'Intifada sincère se soit éveillée au coeur de cette terre occupée, que le mouvement (du Hamas) se soit établi et qu'un sentiment de terreur à son égard se soit répandu dans les coeurs et les âmes des occupants, [à ce moment là] le sheikh s'est rappelé de son verdict, à propos duquel il n'a jamais été satisfait excepté à ce moment. Et il s'est rendu compte que le temps était venu pour qu'il le publie dans une fatwa explicite et qu'il l'édite dans tous les médias. Et [il trouve] que le moment est venu, avec le lancement de cette Intifada atteignant des niveaux de succès inattendus, d'appeler les leaders de cette Intifada, ainsi que les détenteurs de la terre et du droit (haqq), à quitter celle-ci, parce qu'il devrait être temps pour eux de soulager l'Israël du désagrément qu'ils représentent et des pertes qu'ils ont provoquées sur beaucoup de leurs ressources!
Il est temps pour ce sheikh réellement suspect (mashbuh) de nous informer de la raison l'ayant amener à garder secrètement cette fatwa dans sa poitrine jusqu'à ce jour. Et au sujet de son silence jusqu'à aujourd'hui concernant le péché des musulmans demeurant dans [la Dar al-Kufr]!
Et nous remercions vraiment Allah que le sheikh et sa fatwa infondée (Batila) n'existaient pas du temps où les syriens, les algériens, les égyptiens et les libyens lançaient le Jihad dans leurs propres pays, pour les nettoyer de la colonisation et de l'agression des tyrans.
Cela aurait été alors une obligation pour tous ces musulmans de quitter leurs contrées - puisqu'elles sont caractérisées comme faisant partie de la Dar al-Kufr - une possession de leurs ennemis. Et nous l'aurions regardé aujourd'hui et l'aurions vu comme un droit obtenu légalement par ces tyrans et colons. Et qui sait ? Ceci pourrait être ce que le sheikh aurait préféré et aimé.
[L'extrait ci-dessus est ce que le Dr. al-Buti a écrit dans la 1ère édition et a reproduit dans la 2nd édition de son livre. Ce qui suit est ce qu'il a ajouté dans la 2nd édition.]
Et je dis maintenant, ajoutant ces lignes au commentaire [qui précède] dans la nouvelle édition : nous attendions du sheikh qu'il retire sa fatwa erronée (batila), considérant que le retour à la vérité est une vertu. Mais il ne s'est jamais rétracté en dépit du soulèvement des musulmans du monde entier contre lui à cause de cela!
En outre, quelques lecteurs ont considéré inapproprié (kabira) que le sheikh ait été décrit avec le mot "suspecté" (mashbuh). Mais la signification de ce mot est que les soupçons de culpabilité flottent autour de celui qui publie une telle fatwa avec la collaboration d'un groupe étranger, et [voyez] comme leur nombre est important dans le cas présent. Ainsi, il n'y a aucun doute que le soupçon de culpabilité est différent de l'inculpation elle-même et est également différent de la confirmation de trahison. Par conséquent il n'y a aucun extrémisme dans le mot, et c'est une description précise d'une réalité exacte.

Publié dans Albani

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SUNNA 27/08/2015 07:36

Bien que Al-Bouti est très extrémiste dans sa secte Ash’ariyyah.



Et il dit dans son livre – Koubraa Al-Yaqiiniyyaat – que : « Nous ne pouvons plus aujourd’hui nous permettre de dire à propos de la parole d’Allah (traduction rapprochée) :



(Le Tout-Miséricordieux (Ar-Rahman) s’est élevé au dessus du Trône) Taha : 5.



Nous ne pouvons plus nous permettre de dire comme le disait l’Imam Malik :



“Al-Istiwa (l’action de s’élever) est bien connu (Ma’loum), mais le comment (Al-Kaif) est inconnu (Majhoul), y croire est une obligation (Waajib), et d’en questionner le “comment” est une Bid’ah!” ».



Il (Al-Bouti) dit :



« Nous ne pouvons plus nous permettre cela, car nous avons étudié la rhétorique (Al-Balaaghah), et nous avons étudié la linguistique et nous sommes capables d’extraire des significations précises du Qor’an. »



Ce qui signifie que le docteur Al-Bouti prétend qu’il connaît mieux la langue que l’Imam Malik Ibn Anas et qu’il n’est pas possible pour lui d’accepter ce que les premiers musulmans ont acceptés.



Allahoul-Mousta’aan, Nous demandons à Allah la fermeté, pour nous-mêmes et pour vous.
Il s’agit du docteur Mohammad Sa’id Ramadan Al-Bouti, un égaré qui défend la Bid’ah qu’on nomme Tasawwouf (le Soufisme) et qui suit la secte des Ashaa’irahs. Le Sheikh Salih Al-Fawzaan a écrit une réfutation des propos qu’Al-Bouti a exprimés dans son livre dans As-Salafiyyah et il dit :



(Je suis tombé sur le livre du docteur Mohammad Sa’id Ramadan Al-Bouti qui a pour tire « As-Salafiyyah marhalah zamaniyyah moubarakah la madh-haboun islaami. » (La Salafiyyah une époque bénie, pas un Madh-hab Islamique).



Ce titre m’a surpris car il semble vouloir nier que les Salafs avaient un Madh-hab et un Manhaj que nous sommes obliger de connaître et auquel nous devons nous accrocher et qui nous oblige d’abandonner tout Madh-hab qui s’y oppose. Lorsque j’ai lu le livre, j’ai trouvé que ce qu’il contient est encore plus étrange que son titre, car il dit que de prendre la Salafiyyah comme Madh-hab est une Bid’ah et il déclare la guerre aux Salafis!



On se demande bien ce qui à pu le pousser à déclarer cette offensive violente contre la Salafiyyah et les Salafis? Une attaque qui est même lancée contre les anciens parmi les Salafis, comme Sheikhoul-Islam Ibn Taymiyyah et Sheikhoul-Islam Mohammad Ibn ‘Abdul-Wahhaab! Est-ce que ce qui le pousse à cela est sa haine pour les Bid’ahs, du fait qu’il considère que de prendre la Salafiyyah comme Madh-hab est Bid’ah et il l’a déteste pour cette raison?



Non! Ce n’ai pas la haine des Bid’ahs qui lui a fait détester le Manhaj des Salafs, car nous avons trouvé qu’il défend plusieurs Bid’ahs dans son livre. Parmi ces Bid’ahs, il supporte la Bid’ah du Dhikr Soufi. Il supporte les Dou’ahs en groupes après la prière obligatoire, alors que c’est une Bid’ah. Il supporte le pèlerinage pour visiter la tombe du prophète (Sallallahou ‘Alaihi wa sallam) et c’est une Bid’ah.



Il nous a donc semblé clair – et Allah sait mieux – que ce qui l’a poussé a déclancher cette attaque, c’est le fait qu’il se sent à l’étroit face aux opinions de la voie Salafiyyah qui combat les Bid’ahs et les idées que suivent beaucoup de gens dans le monde musulman aujourd’hui et qui ne sont pas compatible avec le Manhaj des Salafs...) Fin de la citation.

houda 25/06/2007 19:36

SALEM A'LIKOUM
alalalalalala èkhi tu les a allumé, el hamdoulilah la vérité triomphe toujours.

salafya1 25/06/2007 21:05

wa alaykoum salam, je t'invite plutôt à suivre les savants de l'Islam, au lieu de t'opposer à eux en suivant un igorant (ou des ignorants) au multiple visages...Enfin, on dit ça parceque nous avons accès aux IP, à bon entendeur... Si à tes yeux la vérité c'est de se prosterner aux mécréants, alors à chacun sa qibla.

aboujabir 25/06/2007 00:14

vous n 'etes que des menteurs et des ennemis de l'islam.pour l'islam vous etes un plus grand danger que les mecreants,car vous attaquer l'islam de l'interieur,ce site est basé sur la haine et le mensonge,l'islam c'est pas ca.

salafya1 25/06/2007 11:09

Salam alaykoum, je t'invite à donner le salam mon frère tout d'abord. Si tu veux véritablement appliquer la sounna al moubaraka.Outre tes accusations akhi (si tu es musulman), as-tu des arguments ? Ou alors tu n'as que des accusations sans aucun fondements ?Baraka Allahou fik de répondre avec fraternité, sans haine ni animosité.

salafya admin 16/06/2007 19:56

wa alaykoum salam, oui on ne compare pas ceux qui font des prosternations aux mécréants et les musulmans qui défendent le moindre petit centimètre carré de terre appartenant aux musulmans.

Ca c'est la solution des pervers et des hypocrites qui vendent leurs frères et soeurs tellement ils n'ont aucune crainte en Allah.

Quelle mauvaise demeure dans l'autre monde pour les hypocrites qui se prétendent de notre communauté.

Lis complètement l'article et ouvre ton coeur à Allah, au lieu de t'enfermer.

nafessa 22/05/2007 14:12

salem alikoum wa rahmatullah ta'ala wa barakatouh

vous avez deja effacé plusieur de mes commentaire mais je vais quand meme ajouter mon petit grin de sel a cet fatâwa ;) j'ai lu la fatwa en arabe et al albani ordonais aux palestiniens de quitter la palestine certe mais pour un temps et revenir quand ils sont plus fort comme le prophete salalah alayhi wa selem a fait pour makkah voili voilou

qu'ALLAH nous guide amine

salem alikoum wa rahmatullah ta'ala wa baraktouh

salafya1 23/05/2007 12:08

wa alaykoum salam, déja quand ils (les palestiniens) y sont l'ennemi sioniste fait tous pour les faire partir.
Et saches que ceux qui sont partis, l'état sioniste ne les laissera plus jamais revenir.
Dire cela, ça revient à dire alors que pendant la colonisation en Algérie pendant plus de 130 ans, ont aurait tous dû abandonner le pays, et revenir lorsque l'on sera devenu plus fort ?
Nous sommes restés, et nous avons vaincu sans avoir été plus fort pourtant.
On aurait aussi dû quitter le Maroc, la tunisie, lybie, soudan, mali, nigéria, et j'en passe. Puisque TOUS les pays musulmans ont été colonisé de la même manière que l'est actuellement la Palestine.
Ce que tu laisses, le kafir ne te le rendra plus jamais figures toi.
Il suffit juste de voir l'état des pays musulmans, ils ont créé des frontières qui n'existaient pas il y a à peine 100 ans.
Le Musulman n'est pas un lâche ma soeur, ce n'est pas parceque la secte wahabo-salafi fait des prosternations aux kouffars que nous devons faire comme eux.
Ne prend pas l'exemple du Prophète qui a dû s'exhiler à Médine, ce n'est pas du tout la même chose.