Sulaiman bin Abdul Wahhab parle de son frère

Publié le par salafya1

Bismillaih arRahman arRahim   

Bismillaih Rahman arRahim   
 
Sulaiman bin Abdul Wahhab parle de son frère   
 

-Sulaiman bin Abdul Wahhab (le frère de Mohammad bin Abdul Wahhab, fondateur du groupe sectaire Wahabbi) relate dans son livre "Al-Sawa'iq Al-Ilahiyyah, à propos des Wahabbi :

« Et aujourd’hui nous voilà affligés par ceux qui s’associent au Coran et à la Sunnah, ceux qui prétendent élaborer des règles à partir de ces sources, alors qu’ils font fi des avis divergents des savants et refusent le dialogue avec ces hommes de science. Mais le pire, c’est qu’ils imposent aux autres leurs propres règles, qualifiant quiconque ne suivant pas leur voie de kafir.
Sulaiman bin Abdul Wahhab, "Al-Sawa'iq Al-Ilahiyyah", pg.5.

-Mohammad bin Hamid Al-Najdi, tiré du chapitre concernant le père du Shaykh Abdul Wahhab,

Il est le père du fondateur de la da’wah Wahabbit, Mohammad Ibn Abdul Wahhab, dont la polémique ne connaît pas de frontières. Même si du vivant de son père Mohammad ne prêchait pas ses idées et enseignements publiquement, j’ai entendu dire par certains érudits faisant autorité dans le monde scientifique à l’époque d’Ibn Abdul Wahhab, que son père (Abul Wahhab) en voulait à son fils de ne pas étudier le fiqh auprès des chouyoukh et des érudits du Najd, en outre le Shaykh Abdul Wahhab prévoyait que son fils serait la cause de divers troubles. Le Shaykh Abdul Wahhab aurait dit aux gens « Vous serez témoins des fautes de Mohamad »


Le fils du Chekh Suleiman, frère de Mohammad, était aussi contre les enseignements de Mohammad qu’il réfutait en se basant sur des versets et hadiths, parce que Mohammad refusait toute autre source de réfutations. Il rejetait toutes les opinons et règles des Imams de Ahlu-Sunnah hormis celles de Ibn Taymiyyah et son étudiant Ibnul Qayyim, dont il considérait le travail presque comme sacré et infaillible. Il reprenait les propos d’Ibn Taymiyyah et d’Ibnul Qayyim pour débatre avec les gens, mais avec un sens tout autre.
Ibn Hamid Al-Najdi, "Al-Suhub Al-Wabila ala Dara'ih Al-Hanabila", 2/680.

-Le grand Imam du Tafsir, Mahmud Shukri Al-Alusi (considéré comme un défenseur de la da’wah Wahhabi) a dit :

«Pendant toute sa jeunesse Mohammad Ibn Abdul Wahhab était constamment plongé dans les livres de tafsir, de hadith et de aqida. C’est à l’âge adulte qu’il se mit à rejeter et réfuter les croyances des savants du Najd, dans cette action personne ne le suivit et en retour bon nombre de personnes s’élevèrent contre lui. C’est à ce moment là qu’Ibn Abdul Wahhab devint connu pour son rejet du tawassul. »" Imam Alusi, "Tarikh Najd", pg. 106.
Dans le même ouvrage l’Imam Alusi dit aussi pg. 113:


«La manière dont ses disciples l’admiraient ressemblait à l’admiration des compagnons à l’égard du Prophète (pbsl). Jamais nous n’avions connu un cheikh tel qu’ Ibn Abdul Wahhab, avec de disciples aussi loyaux, le mettant sur le même pied que les Imams des 4 madhab. Ils suivaient aveuglement leur Cheikh au point qu’ils auraient été capables de tuer quiconque lui manquant de respect. »

-L’historien Ibrahim Al-Haydari a dit :

"Ibn Abdul Wahhab n’a pas suivi la méthodologie de son père Abdul Wahab et de son grand-père Suleiman ; au lieu de cela il était extrêmement intolérant, s’attaquait systématiquement aux savants, déclarait quiconque ne suivant pas sa daw’ah comme kafir et dont il autorisait l’écoulement du sang. En effet Ibn Abdul Wahhab considérait le meurtre de tout musulman qui divergeait de sa pensée comme un « Jihad pour l’amour d’Allah », et il n’aurait pas hésité à déclarer leur argent et leurs propriétés comme des butins de guerre pour lui et ses disciples. Il qualifia d’interdit la visite de la tombe de Mohamed (pbsl) ainsi que de chercher son intercession ou l’intercession d’autres prophètes et d’awliya'a, alors que de nombreux savants l’ont autorisé. L’on sait aussi qu’il revendiquait l’ijtihad mutlaq ou l’ijtihad absolue.

"Il se référait aux ouvrages d’Ibn Taymiyyah pour l’élaboration de ses fatwas et ne faisait confiance en aucun autre savant."Inwan Al-Majd fi Bayan Ahwal Baghdad wal Basra wa Najd", pg. 235.


Parmi les savants qui ont réfuté Ibn Abdul Wahhab et ses disciples, figuraient : Sulaiman Ibn Abdul Wahhab, Imam Sana'ani, Ahmad Zayni Dahlan, Imam Ibn Abidin, Mohammad Bikheet Al-Motee'ee, Yusuf Dajawi, Mohammad Makhluf, Imam Kawthari, Hafiz Abdullah Ghumari, Shaykh Buti, Mohammad Alawi Maliki, Abdullah Harari, Hasan Saqqaf, Hasan Al-Maliki, et bien d’autres

http://http://salafi.xooit.com/index.php.xooit.fr/t28-Sulaiman-bin-Abdul-Wahhab-parle-de-son-frere.htm
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article